Le National rejette les mesures d’économie

Second volet de la 6e révision de l’AI («6b»)
Le Conseil national a décidé de diviser le projet 6b et d’améliorer le système de rentes en acceptant la proposition du conseiller national PDC Christian Lohr. Ces décisions importantes pour les personnes avec un handicap ont été prises à des courtes majorités. Les concernés placent leurs espoirs sur la phase d’élimination des divergences au Conseil des Etats.
Les organisations de personnes handicapées sont prudemment optimistes après que la majorité du National a édulcoré la 6b sur plusieurs points importants. Le Conseil national a ainsi reconnu la part de sacrifices déjà consentis par les personnes handicapées pour assainir l’AI.

Démantèlement des prestations reporté pour le moment
En divisant le projet 6b, le Conseil national a renoncé à couper pour le moment dans les rentes pour enfants, dans les frais de voyage et à durcir l’accès à la rente.

Proposition Lohr acceptée

Comme le Conseil des Etats, la Chambre du peuple a adopté le nouveau système controversé de rentes du Conseil fédéral. En acceptant la proposition du conseiller national PDC Christian Lohr (rente entière à partir d’un degré d’invalidité de 70%), elle a toutefois légèrement amélioré le modèle proposé en épargnant les personnes les plus touchées.

Regards fixés sur le Conseil des Etats

Désormais, le Conseil des Etats doit à nouveau se pencher de manière intensive sur la question d’un système de rentes équilibré. Après les mesures d’économie dures prises par ce conseil en décembre dernier, les personnes avec handicap et leurs organisations regardent venir la phase d’élimination des divergences avec davantage de confiance.



Communiqué du 12 décembre 2012